Cinéma Rex, Brive-la-Gaillarde - 3 boulevard du Général Koenig
Cinéma de proximité, projection numérique et argentique 35 mm de films d’auteurs en Version Originale.
Salle classée Art et Essai labellisée Jeune Public, Recherche et découverte et Patrimoine et Répertoire par le CNC.

Votre cinéma Rex à Brive-la-Gaillarde

Contexte historique Dans les années 30, Brive possède un seul cinéma, « Les Nouveautés », disparu aujourd’hui. Ce dernier ne diffusait que des films muets, accompagnés par une musique jouée au piano comme cela se faisait à l’époque. Le secteur du cinéma, en pleine expansion, est un secteur rentable. De plus, étant bon marché, il constitue un divertissement qui touche toutes les classes sociales, et cela jusque dans les années 50. Il est le premier loisir de masse.

À Brive, c’est Madame Lacoste, en tant qu’indépendant, qui va entreprendre sa construction en décidant de miser sur l’industrie cinématographique malgré le contexte de dépression économique, la crise de 1929 étant passée par-là.
Quoi qu’il en soit, elle se lance dans l’aventure, et tout d’abord, dans le choix stratégique de son emplacement : la première ceinture de Boulevards.
Ce choix le rend accessible et à proximité de la population comme à l’image de ses aînés parisiens « Le Grand Rex » (1932) ou « L’Eldorado » (1933) qui ouvrent leurs portes sur les grands boulevards de la Capitale. De plus, depuis le milieu du XIXème siècle, le quartier pavillonnaire et commerçant est en plein développement.

Madame Lacoste fait appel à l’architecte JC Villeras pour édifier le bâtiment dont la superstructure est composée d’une ossature métallique. L’infrastructure, toute de béton armé, possède une façade typique du style Art Déco dont les formes très épurées et géométriques contribuent à un effet de perspective où l’image du Paquebot avec ses étages de ponts est nettement présente. La blancheur de l’ensemble et ses portes en bois munies de hublots finissent de faire référence à l’esthétique des grands transatlantiques qui voguaient à l’époque. Le cinéma se compose alors d’une grande salle avec balcon et d’un bar situé au premier étage. Une grande allée de béton blanc bordée de parterres de gazon mène à l’entrée.

L’élaboration et la construction se feront entre 1935 et 1938.
C’est ainsi qu’en 1938, le Cinéma Rex ouvre ses portes et marque l’arrivée du cinéma parlant à Brive en diffusant le film de Pierre Chenal, L’affaire Lafarge.
Lors de l'inauguration du cinéma en 1938, une mise en scène particulière avait été élaborée au moyen d'aménagements paysagers, accompagnée par des jeux de lumière éclairant tantôt la façade, tantôt le ciel. Les spots devaient attirer l'œil des passants et des spectateurs potentiels.

Dans les années 50, une partie du balcon va être amputée pour agrandir la cabine de projection et la grande allée qui mène au cinéma détruite pour la construction d’un logement privatif. En 1980, le rachat du cinéma par CGR verra encore d’autres modifications avec la disparition de la grande salle d’origine et de son balcon ainsi que du bar pour permettre l’aménagement de trois salles. Au début des années 2000, le CGR, voulant s’agrandir, quitte les lieux. Le bâtiment est en vente et risque d’être rasé. Sous l’impulsion d’un Comité de Défense qui se bat pour sa sauvegarde, la ville de Brive rachète alors le bâtiment.

En 2002, le cinéma du Centre Culturel, avec à sa tête Bernard Duroux, installé à l’époque au Cinéma Le Club, se voit confier l’exploitation du Cinéma Rex par le biais d’une Délégation de Service Public qui lui en attribue les droits. Cela durera treize ans. Treize années pendant lesquelles Bernard Duroux et ses choix de programmation vont permettre au Cinéma Rex d’obtenir tous les labels Art et Essai délivrés par le Centre National du Cinéma et de l’Image Animée (Recherche et Découverte, Jeune Public, Patrimoine et Répertoire) ainsi qu’une salle membre du réseau Europa Cinémas.

Le Cinéma Rex obtient en 2002 le label « Patrimoine XXème siècle » et est inscrit depuis 2005 au titre des Monuments Historiques.

Le Rex aujourd’hui

En juin 2016, la Délégation de Service Public prend fin. Le Cinéma est désormais repris en Régie municipale depuis le 1er juillet avec à sa tête un nouveau directeur, Romain Grosjean.

Brive occupe une place assez unique dans l'exploitation Art et Essai en France, tant par son histoire que par son actualité. Le Rex est demeuré, à la fin du cinématographe historique, un lieu dédié à l'art cinématographique et reconnu en tant que tel. 80 ans après sa création le Rex est devenu un lieu incontournable du réseau régional et national de salles Art et Essai, l’un des quelques bastions en France de la défense d’un cinéma beau, libre, inventif, novateur, poétique, audacieux… à la programmation complètement indépendante, en dehors des circuits commerciaux et des ententes de distribution. L’exploitation cinématographique étant un secteur extrêmement concurrentiel, où les distributeurs choisissent les salles qui peuvent où non accéder aux films, le Rex, avec son affiche entièrement art et essai (10 à 15 films par semaine dont 2 à 4 sorties nationales) en version originale sous titrée, demeure une rareté dans une ville de 50 000 habitants.

Tout au long de l’année notre établissement fait appel à des « passeurs » de cinéma (réalisateurs, professionnels du cinéma, critiques...) qui viennent accompagner les oeuvres et leurs permettent une rencontre exceptionnelle avec le public. La salle met en place une véritable action de médiation culturelle auprès d’une large diversité de public, grâce au maillage qu’il entretient avec les institutions, les établissements scolaires, les structures sociales ou socioculturelles, les commerçants...mais aussi des associations locales, régionales et nationales qui permettent d’utiliser l’entrée filmique pour échanger des idées et de débattre de sujets de société, observé par le prisme du cinéma d’auteurs. Cette mission s’est d’ailleurs renforcée en 2017 par l’obtention d’une aide à la création de poste d’un médiateur culturel, grâce au soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Ce travail de programmation, d’éducation à l’image et de sensibilisation à un « autre » cinéma, est mis au service de la transmission au jeune public, avec la participation à tous les dispositifs scolaires (école, collège, lycéens, options cinéma audiovisuel), une programmation jeune public hors dispositif qui répond aux attentes pédagogiques ciblées des enseignants et de nombreuses propositions auprès des étudiants. Afin d’y parvenir, nous collaborons aux côtés du Pôle Régional d’Éducation aux images en Nouvelle Aquitaine "Les Yeux Verts", qui nous permet d’enrichir notre offre en la matière avec des prolongements des visionnements par des interventions en classe en lien avec la programmation du Rex (analyse filmique, ateliers de programmation, réalisation de court-métrage, découverte de la fabrication des films...). Le Rex porte également une attention particulière sur les publics éloignés des pratiques culturelles, en proposant des ateliers, des séances avec rencontres de professionnels ainsi que des réductions sur les places de cinéma pour les jeunes en difficulté en période estivale. Le Rex est une salle soucieuse des conditions dans lesquelles les films sont exposés, avec une programmation exclusivement en version originale sous-titrée et une filmographie sans frontières mettant en lumière des pépites cinématographiques venues du monde entier.

Montrer des regards singuliers que l’on ne peut voir dans les circuits commerciaux, cela passe aussi par la diffusion de formes courtes et alternatives qui ont du mal à trouver une exposition, alors qu’elles sont le terreau qui permet de faire éclore les cinéastes de demain. Les Rencontres Internationales du moyen métrage en sont un fourmillant exemple car Il n’est guère de semaine cinématographique sans qu’un nom entendu pour la première fois au Festival du Cinéma de Brive, ne soit à l’affiche du Rex avec un long-métrage.

Le Cinéma Rex contribue également à éveiller le regard des cinéastes en herbe, en offrant la gratuité à tous les élèves de la section Cinema Audio Visuel du Lycée d’Arsonval, qui compte désormais dans son bilan, la formation de nombreux réalisateurs et professionnels du cinéma.

Actualité Cinéma

Événements

Actu ciné, avant première, évènements, découvrez toute l'actualité du Rex.

Le cinéma

Le cinéma

Votre cinéma Rex à Brive la Gaillarde, les salles, l'équipement, infos...

Les tarifs du cinéma

Les tarifs

Promotions, cartes d'abonnements, les bons plans de votre Rex


Cinéma REX, 3. boulevard Koenig 19100 Brive la Gaillarde | Mentions légales | Contact | Tel : 05 55 22 41 69